Connecte en tant que
L’avis d’Amélie: Overwatch sur PC

Après le MOBA (Arène de bataille en ligne multijoueur) via Heroes of the Storm, Blizzard se lance dans le FPS (jeu de tir à la première personne) avec sa nouvelle licence Overwatch. Disponible officiellement depuis le 24 mai, de nombreux joueurs se sont précipités dessus et j’en fais partie. Voici donc mon avis sur ce nouveau soft made de Blizzard dans sa version PC.

A la manière de Diablo ou de Starcraft, il s’agit d’un buy-to-play (pas d’abonnement) vous donnant accès à tous les personnages et à tous les niveaux. Un cash-shop, permettant d’acheter des coffres contenant skins, émotes et autres cosmétiques, est présent mais ces coffres se gagnent en montant de niveau, ce qui rend l’achat très optionnel.

Ne vous attendez pas à retrouver des personnages classiques de la maison Blizzard, ici ce n’est que de l’exclusivité et une grande variété s’offre à nous. Du moine omniac (robot) au gorille sur-intelligent en passant par un samurai ou même un cow-boy, chacun devrait y trouver son compte. Ces personnages sont répartis en plusieurs catégories qui constituent les différents rôles (4 au total: les attaquants, les défenseurs, les soutiens, les tanks).

Le background (contexte) est présenté sous la forme de quatre très belles cinématiques visibles sur Youtube (en français) et de petits comics eux aussi traduits. Il n’y a pas de mode solo pour ce jeu qui se veux donc jouable uniquement en coopération/Joueur(s) contre joueur(s) comme on pouvait s’y attendre.

Décors 1

Graphiquement, c’est somptueux. Les décors sont détaillés et cachent des petites références à d’autres jeux de Blizzard. Les personnages sont également bien réalisés. Musicalement, là aussi, c’est du bon. Les petites musiques d’introductions des niveaux mettent clairement dans l’ambiance. Quant à la VF, la plupart des voix sont connues comme celle de Jérémie Covillault  (voix officielle de Tom Hardy et la voix de Smaug dans le hobbit) ou encore José Luccioni (voix officielle de Pacino pour le ciné, c’est aussi la voix de Marcus Fenix dans Gears of War ou bien encore celle de Sullivan dans Uncharted). Pour garder la cohérence du background des personnages, certains dialogues sont dans la langue d’origine de ces derniers.

Décors 3

Il me fut rapide de trouver une partie après un tutoriel clair et précis qui ne vous prendra guère que dix à quinze minutes pour être assimilé. Aucun lag ou bug notable à signaler, la bêta ouverte était déjà très solide. Même à une heure très tardive, il y a un grand nombre de joueurs.

La création d’équipe guide les joueurs, leur indiquant s’il y a trop d’un même rôle ou pas assez. Une fonctionnalité que je trouve utile et pertinente et qu’on pourrait voir dans d’autres jeux tel que les MOBA par exemple ? Les débutants ne sont pas largués en pleine bataille sans indications et la prise en main est rapide. Des petites astuces sont également présentes pour nous aider à lutter contre un adversaire par exemple.

Sélection équipe 1

Les parties sont courtes et dépassent rarement les 10 minutes, ce qui permet de les enchaîner sans sensation de perdre son temps et de monter assez vite les premiers niveaux. Les différents cartes sont très belles et nous transportent aux quatre coins du monde. Il est certes facile de s’y perdre au début, mais on se fait rapidement des repères, même si une mini-carte n’aurait pas été de refus.

Le dynamisme est omniprésent et tous les joueurs sont constamment impliqués dans les divers objectifs qui changent à chaque partie. Que ce soit capture/défense de point ou escorte de convoi, d’autres formes de gameplay se rajouteront dans le futur. La présence d’un mode de la semaine est à noter, permettant de varier les plaisirs. Le mode compétitif (ranked) sera lui aussi bientôt rajouté. Il faut évidemment un peu de temps pour maîtriser ses personnages et son rôle mais tout se fait naturellement au fil des parties.

La communauté ne présente pas de problème pour le moment. Quoique discrète dans le jeu, je n’ai eu qu’un seul cas de comportement inapproprié sur ma petite quinzaine de parties. Les personnages parlent d’eux-même pour vous signaler un sniper ou qu’un ennemi est derrière vous, ce qui facilite grandement la communication.

Dialogue rapide

Overwatch s’annonce comme un FPS solide qui va probablement faire de l’ombre à ses concurrents. Son modèle Buy-to-play n’est en rien une surprise mais est un moindre mal quand on sait que tous les personnages sont ainsi accessibles et qu’une grande majorité des éléments cosmétiques sont accessibles via le leveling ou la monnaie du jeu.

Il s’agit ici d’un avis sur la version PC, il existe également sur Xbox One et PS4 mais ne disposant pas de ces versions, je ne peux vous faire aucun avis sur la maniabilité, les graphismes ou la communauté sur ces supports. N’hésitez donc pas à partager votre avis si vous possédez une version console (ou même pc) !

Décors 6

Ma note : 4,5/5  pour ce FPS sans défaut visible à l’heure actuelle ! Le jeu venant tout juste de sortir, j’attends de voir comment Blizzard va entretenir sa nouvelle licence et l’évolution de la communauté avant de, peut-être, faire évoluer ma note.

**********


Autre avis d’Amélie sur PC:

Far Cry Primal


 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
L’avis d’Amélie: Overwatch sur PC, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

Par - Clavier ou manette ? FPS ou RPG ? Peu importe, tant que c'est un jeu, je suis présente !


Close
N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux
By clicking any of these buttons you help our site to get better