Review : Harvestella

Klelian
2 0
Read Time:3 Minute, 52 Second

Harvestella est un jeu de gestion/simulation de ferme couplé d’un RPG, développé par Live Wire et édité par Square Enix. Il est disponible sur Nintendo Switch ainsi que sur PC depuis le 4 novembre 2022.

Synopsis

Le jeu vous propose de choisir votre protagoniste, (homme, femme ou non binaire) tous quasiment identiques à l’attitude près. Deux voix différentes au choix également.

Et comme tout bon RPG qui se respecte, on se réveille sur une petite colline, sans savoir qui l’on est ni d’où l’on vient ! Nous sommes inconscient et retrouvé par la guérisseuse du village de Lethe (nommée Cres) qui se trouve non loin de notre lieu de départ. Elle nous apprend que nous étions dehors durant un événement météorologique très intense et dangereux : le Quietus, et que cet événement serait sans doute la cause de notre amnésie. Le village nous accueille à bras ouverts, à tel point qu’on se voit logé dans une fermette plutôt agréable dont le propriétaire a rendu l’âme, et que le maire du village espère nous voir remettre en fonction. (Evidemment c’est un peu gros de se voir “offrir” une ferme alors que nous sommes un inconnu qui ne sait pas même qui il est et que nous débarquons de nulle part. Mais n’est ce pas toujours “un peu gros” le début d’un jeu de gestion/simulation de ferme ?)

On apprend que la planète sur laquelle nous nous trouvons dispose de 4 cristaux nommés “Lumicyles” qui régissent les saisons et dont chacun reçoit les bienfaits. Cependant depuis quelques temps, il se passe des choses inexpliquées en lien avec ces Lumicyles: les Quietus qui se produisent normalement entre chaque saison se mettent à se produire de manière différente sans explication. Et c’est durant l’un de ses Quietus qui intervient sans prévenir que nous apercevons une sorte de météorite s’écraser au nord du village de Lethe. A l’intérieur, nous trouvons une Augure blessée. Selon nos accueillants, les Augures seraient de vils personnages à l’origine de toute la calamité qui s’abat sur le monde. Malgré leurs avertissements, nous décidons de prendre soin de cette Augure jusqu’à son rétablissement. C’est ainsi que nous rencontrons Aria, et commençons à enquêter sur les Lumicycles.

La direction artistique

Les décors et le design des personnages sauront vous rappeler la patte Square Enix. Je pense notamment à la forme des personnages avec les jambes en pointe à l’instar d’Oninaki, I am Setsuna, Lost Sphere, Bravely Default… Tout comme l’ambiance sonore qui sait toujours accompagner les moments de gestion de notre fermette et les moments dans les zones de donjon.

Le gameplay

Le cycle jour/nuit régira votre vie, comme dans tous jeux de gestion de ferme (Harvest Moon, Animal Crossing, Stardew Valley…). On se lève, on vit notre vie pour gagner notre pécule (plantations, récoltes, crafting, cuisine, élevage, achats divers, quêtes, donjons, pêche…) jusqu’à l’heure à laquelle notre corps fatigue et notre lit nous appelle. Mieux vaut d’ailleurs être rentré avant de tomber de fatigue sinon Cres ne se gênera pas pour nous réclamer des frais de soin !

Je m’attendais à ce que l’aspect RPG soit au rabais dans cet opus compte tenu du fait qu’il est couplé à l’aspect gestion de ferme. Etonnamment, il est bien géré et très complet ! On dispose d’un éventail de 12 jobs différents (des classes en somme) avec chacun un arbre de talent à compléter pour progresser (renforcement des sorts, nouveaux sorts, attaque ultime…). Il faudra jouer chacune des classes indépendamment pour récolter les points nécessaires à l’upgrade de celles-ci. Additionné à cela, il faudra récolter des matériaux et de l’argent afin d’améliorer les différentes armes de vos classes. Vous pourrez également vous équiper de quelques accessoires pour obtenir divers bonus et équiper de 3 classes interchangeables au cours de vos périples dans les donjons. Evidemment tout n’est pas disponible dès le départ et se débloquera au cours de l’histoire.

Conclusion

Mon principal élément de frustration réside dans ce cycle jour/nuit qui vous obligera à interrompre le cours de l’histoire, lorsque vous le suivez, pour aller dormir. Toutefois, le jeu est plaisant et chronophage évidemment ! Si vous êtes comme moi, vous serez happés par tout et rien, tant et si bien que l’horloge aura vite fait un tour sans que vous ne vous en aperceviez ! Eh oui, entre la quête histoire, les quêtes annexes, et l’arrosage des plantes, les journées sont bien remplies ! C’est un compromis réussi entre le gestion/simulation et le RPG que je vous recommande vivement !

About Post Author

Klelian

Prof et gameuse à mes heures perdues, j'aime aussi toutes sortes d'activités créatives et de bricolage. Je suis plutôt hétéroclite dans mes goûts pour les jeux, hors FPS ou Survival Horreur. J'ai bien sur une préférence dans ce large panel ! Elle va pour les RPG solo plutôt médiéval-fantastique (aussi ces jeux dans lesquels on élève des petites créatures), les jeux de plateforme,...
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

A propos de l'auteur

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Review : Tactic Ogre Reborn

Tactic Ogre Reborn est une remise au goût du jour de Tactic Ogre, un RPG tactique développé par Quest et édité pour la première fois en 1995 sur Super Nintendo. Le jeu avait plus tard été réédité par Square Enix sur Playstation Portable en 2010-2011. Synopsis Nous vivons notre aventure […]

Suivez nous aussi sur youtube