Connecte en tant que
[Test PC Indy] Don’t Starve

 

Pour ce retour de vacances et de fêtes, je vais vous envoyer du très très lourd, un jeu qui scotch la plupart des gens qui s’y mettent.
Après avoir fait une orgie de nourriture pendant Noël, jouons à un jeu où le but est de ne pas mourir de faim (ironie quand tu nous tiens).
Ne pas mourir de faim est le titre même du jeu: Don’t starve.

ds_darkness_1920x1200

Il se présente comme il suit, on apparait comme un lendemain de cuite sur une carte créée aléatoirement, un mec nous regarde, dit de chercher à manger et disparait.
Bon, à première vue, le scénario, il n’y a pas de quoi lancer des briques pour casser trois pattes à un canard.
MAIS, et je tiens à l’inscrire en majuscule notez bien, le scénario est en fait hors du jeu, donné en plusieurs petites énigmes par leurs créateurs, ainsi les joueurs se sont triturés les méninges ensemble sur pas mal de forum pour décrypter un peu tout ça, et finalement c’est assez sympa (je vous laisse le loisir de chercher de votre côté si ça vous intéresse, je ne vais pas tout vous mâcher non plus).

Le scénar c’est fait, bon il y a quoi d’autre dans un jeu vidéo? Ha oui, les graphismes.
Sur ce point mes cochons on ne va pas être déçu!
Les dessins sont magnifiques, très sombres, et je pense que je ne suis pas le seul à me dire qu’il y a une inspiration Tim Burton là dedans (le premier qui demande qui c’est, je lui jette des cailloux, des hiboux et des joujoux!). C’est comme si tout était dessiné à la main, il est vrai que c’est assez spécial et qu’il faut aimer, personnellement j’en suis fan, un artwork à lui tout seul ce jeu!

3Don__t_Starve_18_days                                             C’est bôôô, même l’eau a la classe

La partie « hoo que c’est choliiiie » c’est fait! Le son maintenant!
La musique est franchement sympa et accompagne bien le jeu, je tiens à apporter une mention spéciale pour la façon de parler des personnages, les voix sont remplacées par des trompettes et des flûtes, ça donne un côté comique qui est absolument saisissant!

Et pour le côté « comment ça se joue? » c’est simple, tu pointes, tu clics! Et si t’es une grosse feignasse, tu utilises la barre espace pour récolter tout ce qui est à ta porté.

Bon on a tout bien regardé l’intérieur du jeu, mais j’en oublie d’en parler de manière plus large.
Comme je le disais donc, on se réveille sur une carte aléatoire, celle ci se compose de plusieurs biomes comprenant ses propres ressources, faune et flore. Et ces cartes sont abominablement GRANDES, au cours de toutes mes parties je n’ai toujours pas exploré une seule carte à fond, ni le monde sous terrain, et j’en suis à 30h de jeu.

World_Lop_Always                  Une carte visité à 60% environ, et on ne voit pas le monde souterrain

On doit rapidement chercher de quoi manger, créer des outils et de quoi faire un feu, car la nuit dans ce jeu c’est LA MORT!!!!!
En effet si notre personnage se retrouve dans le noir, on se fait croquer un bout par un monstre invisible (oui parce que la nuit dans ce jeu c’est la mort mais c’est surtout NOIR). Donc il faut absolument de quoi faire un feu sinon c’est le game over.

Pour le reste on est dans un jeu de craft somme toute commun, on fabrique de quoi ramasser du bois, de quoi cultiver, cuisiner, on a vraiment pas mal de possibilités avec la magie, l’alchimie et la science, bref on connait le concept!

Les différents personnages ont tous des capacités spéciales, par exemple le personnage de base Wilson, peut se faire…pousser une barbe, un autre peut invoquer… sa sœur morte, que du bonheur en perspective!
Oui, l’humour est noir dans ce jeu, mais il faut avouer que de voir Wilson courir après une araignée en hurlant « je vais te piétiner à mort » et « prend ça nature » quand on abat un arbre, c’est pas mal de bonnes tranches de rire quand on joue!

En même temps, il faut bien ça, le jeu aime nous faire souffrir tout le long de la partie, avec des monstres qui nous attaquent, des cochons qui à la pleine lune deviennent des cochons-garous (si si!), de l’espèce d’Ent qui apparaît quand on coupe trop d’arbres (et pour celui qui demande ce que c’est je lui jette des parpaing sur le petit doigt de pied), de l’hiver qui pointe le bout de son nez et qui est la misère à gérer, autant vous dire que survivre c’est la croix et la bannière, mais en même temps c’est le but!

dontstarve7                                                       L’hiver c’est la misère

Et là ou les réalisateurs on été vicieux, c’est qu’en plus de la barre de vie et de la barre de faim habituelles de ces jeux, ils nous collent une barre de santé mentale. Et quand celle ci diminue, c’est la fête à la grenouille: des hallucinations qui deviennent agressive quand on approche de la folie, les lapins qui deviennent des monstres et qui ne donnent plus de viande, des mains qui essaient d’éteindre votre feu la nuit etc, tout ça c’est de quoi devenir cinglé pour de vrai!

don-t-starve-playstation-4-ps4-1370956780-005                                                             Problème?

graphisme: 20 / 20

OUI Môssieur! un 20/20 dans un jeu ça existe, et d’abord c’est mon article je dis-ce-que-je-veux! Le jeu est beau, d’un graphisme original, c’est magnifique!

jouabilité : 17/ 20

Tu pointes, tu clics, et tu as quelques raccourcis, on aurait peut être pu en avoir beaucoup d’autres mais on va pas être gourmand.

Intérêt : 14 / 20

Alors oui, c’est un peu sévère mais c’est la malédiction des jeux de survie, au bout d’un moment recommencer sans arrêt son camp depuis le début peu devenir fastidieux, mais on ne peut pas faire autrement. Mais c’est le seul point noir du jeu.

Bande son : 15/20

La musique nous met dans l’ambiance, et les cuivres qui remplacent les voix c’est juste très bien trouvé et donne un petit côté vieux dessin animé.

Note global: 17/20

Sortie depuis quelques semaines en version définitive je ne peux que conseiller à tout ceux qui aiment les jeux de craft, de survie, ou Tim Burton , de sauter sur l’occasion de prendre du bon temps.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
[Test PC Indy] Don't Starve, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Par -


Close
N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux
By clicking any of these buttons you help our site to get better