Connecte en tant que
[Test Indy] Always sometimes monsters
ParVandryel Date 26 Mai, 2014 At 04:20 | Categorie ACTU JEUX VIDEO | Avec 0 Comments

Ce week end j’ai testé un jeu… qui n’est pas vraiment un jeu.
Personnellement j’appellerai ça plutôt une « vie ».

Always sometimes monsters est un jeu indépendant sortie il y à quelques jours sur Steam, et dans le genre original, on en prend plein la tronche, alors est ce que cette originalité paie ou pas?

Commençons par le début, la partie débute sur une fête où vous pouvez choisir le personnage que vous allez jouer, ainsi que sa/son futur ex.
Le système est sympa, mais on aurai aimé une petite option où créer entièrement le skin de notre héros, peut être avec les mises à jours qui sait.

Ensuite après des scènes et des dialogues on se retrouve comme un lendemain de cuite dans une piaule, seul et célibataire.
Et c’est là que le jeu, et la galère commence. Parce que dans ce monde l’expression « la vie est une pute, et j’ai plus un rond » prend TOUTE son ampleur.
On n’a pas un rond, on se fait jeter de notre appartement parce qu’on n’a pas payé le loyer, on n’a pas vraiment de taff, et on est un écrivain qui n’a pas fini son livre. Pour que la galère soit complète il ne manquerait plus qu’une corde et voilà un beau game over.

Voici comment vous êtes jeté dans le jeu: premier jour, il faut trouver 500$ en faisant de petits boulots (ils sont d’ailleurs bien sympa bien qu’un peu répétitif à la longue).
Mais nos choix sont vitaux et sont le pilier central du jeu!
On peut très bien ne pas payer le loyer, aller dormir à la belle étoile, prendre de la drogue et manger du poisson trouvé dans une poubelle.
Où droguer une fille et passer la nuit avec elle.
Ce jeu n’a qu’une limite de morale: la votre.
Ce sont VOS choix, êtes vous le dernier des enfoirés ou un bon samaritain?

Les créateurs ont voulu que le jeu ressemble au plus prêt de ce qu’est la vie. D’ailleurs on peut les croiser dans le jeu de temps en temps, et ils parlent… du jeu justement! Par exemple ils nous expliquent qu’ils ne mettront pas de didacticiel car dans la vie il n’y en a pas non plus.

Le graphisme est vraiment sympa, bien old school et les bulles de dialogues qui indiquent l’état d’esprit de nos interlocuteurs.

Les dialogues ne se ressemblent jamais, et on peut toujours être très surpris de voir jusqu’où un simple choix peut nous emmener. Et des fois on se retrouve dans des situations de fou!

Le personnage principal est très attachant et on fini par s’identifier à lui avec les choix que nous prenons pour lui. Et son histoire est vraiment touchante, recevoir un faire part de mariage de la part de son ex c’est dur, mais on se met tous à sa place.
Ce jeu pourrait bien vous faire prendre conscience de la manière dont vous gérez les choses (et accessoirement où ça vous entraînera).

La musique est quant à elle vraiment entraînant, à certains moment on se retrouve à arrêter de jouer pour chantonner la musique qui passe (par exemple lors du concert au début).

Bien, on a vu que le jeu est super sympa, mais il a quand même certains points négatifs, ils sont peu nombreux mais néanmoins présents.
La première chose et qu’à certains moments on ne sait pas trop quoi faire et RIEN ne nous indique où l’on doit aller, de plus se perdre est facile et énervant lorsque l’on découvre une ville. On aurait aimé voir des cartes à certains endroits histoire de s’y retrouver un minimum.
Ensuite certains moments du jeu sont long, mais long LONG LONG! Un certain moment dans le jeu, nous devons déplacer des caisses, j’ai passé 15 minutes à le faire sans qu’il ne se passe rien, mis à part un décompte du nombre de caisse que j’ai bougé.
Un petit message, un incendie, juste quelque chose pour me faire comprendre que je dois bouger de là s’il vous plaiiiiiiiit!
Alors oui ça ressemble à la vie, mais POURQUOI avoir mis du réalisme dans certains systèmes tel que le travail. Bosser pour un boucher c’est sympa mais ça reste répétitif et les autres métiers n’en parlons pas.
Et enfin certains passages sont assez mou et ralentisse le rythme du jeu.

Pour moi voilà les 3 points noirs du jeu, certains moments nous tournons en rond, des passages assez mou et le principe des métiers est assez ennuyant.

Mais ne vous arrêtez pas là dessus, tout le reste c’est que du bonheur, les personnages son très drôles, on croise vraiment n’importe quoi, du clochard qui fait du trafic de sandwich, au mec qui pense être si SWAG qu’il en est célèbre, en passant par une réplique du Che!

En jouant à ce jeu, on en découvre autant sur le scénario que sur nous même, et le reste du temps on s’amuse à tester plein de trucs.

J’espère que les mise à jours nous réservent encore des surprises, car OUI le jeu est encore en alpha, mais je n’ai pour le moment aucun bug à signaler, je pense que les mise à jours seront principalement là pour rajouter du contenu et je suis impatient de voir ça.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Par -


Close
N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux
By clicking any of these buttons you help our site to get better