Connecte en tant que
Game of Thrones saison 6: les 10 épisodes (sans spoilers)
ParDark-Cervo Date 28 Juin, 2016 At 06:09 | Categorie Critiques de series, mise en avant, SERIES TV | Avec 2 Comments

Game-of-THrones-Jon-Snow-Season-6Avant de démarrer cette dernière chronique je tiens à vous remercier car vous avez été nombreux à lire mon petit avis hebdomadaire ces dix dernières semaines et ça fait vraiment plaisir. C’était une expérience inédite sur Gamepad.fr mais je peux d’ores et déjà vous dire que l’on recommencera. A ce titre, n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires (en bas de l’article ou sur Facebook) car c’est en discutant avec certains d’entres-vous que nous avons pu identifier quelques évolutions possibles.

Vous retrouverez donc ici tous les épisodes commentés (de haut en bas: du plus récent au plus ancien) de la sixième saison de Game of Thrones. Que ce soit dans les photos ou les propos, j’ai pris soin d’éviter les spoilers. J’espère avoir réussi cette mission même si à mon sens, il convient d’admettre que si on veut se garantir un total effet de surprise sur une oeuvre, il reste préférable de lire les articles la concernant seulement après l’avoir vu.

Pour moi il est l’heure des vacances donc je vous donne rendez-vous à la rentrée prochaine pour de nouveaux articles. Passez un agréable été.


introduction:

Chaque semaine, je vous livre mon sentiment sur le dernier épisode de Got.  Les éléments de l’histoire, en particulier les retournements de situation (spécialité de la série) y seront traités de manière assez vague pour ne pas vous gâcher le plaisir si vous lisez l’article avant de voir le(s) épisode(s). 


épisode 10: « The Winds of Winter »:

Game-of-Thrones_max1024x768Le vrai drame dans cet épisode 10 est identique aux 5 autres des saisons précédentes: il va nous falloir patienter 365 jours avant de voir la suite. Pourtant je me garderai bien de critiquer ce calendrier. Si l’attente est le prix à payer pour la qualité de ce show (après l’épisode d’hier soir, c’est pour moi le meilleur programme en cours, toutes séries confondues) on ne peut que l’accepter.

Ce dixième épisode est tout simplement magistral, le meilleur de la saison sans aucun doute possible. C’est dire, vu que la barre avait déjà été placée très haute avec « the battle of the Bastards ».

La première raison est que ce chapitre aborde quasiment toutes les situations: Sam, Bran, Port-Réal, Winterfel, Daenerys, les Greyjoy, Dorne, Arya…. Grâce à une durée assez longue rien n’est oublié pour conclure cette saison 6.

Car il s’agit bien d’une conclusion de ce qu’on pourrait appeler la première partie de cette grande fresque qu’est Got. Ainsi cette saison ne se termine pas par gros cliffhanger (comme la saison précédente ou la dernière de The Walking Dead  😉 ) mais bien en apportant un point final à un nombre considérable d’intrigues et en établissant clairement un nouvel échiquier. On voit très clairement quels vont être les enjeux des deux dernières saisons et peut être même dans quel ordre ils seront traités (pour faire simple Westeros vs Essos puis les autres au delà du mûr).

Enfin l’autre raison qui fait que cet épisode est grandiose est qu’il mêle habilement action et information. Plusieurs personnages disparaissent et des réponses sont données.

En ce qui concerne l’action, 2 séquences en particulier m’ont fait bondir de mon canapé tellement l’excitation ne pouvait être contenue. Pour ne pas spoiler, je dirai que la première concerne Cersei (son personnage prend ici une nouvelle dimension) et la deuxième se passe dans un lieu où nous avons tous vécu un traumatisme en tant que spectateurs et elle est franchement jouissive.

Du coté des informations: Sur le passé, il s’agit pour ma part davantage de confirmation que d’une révélation. Si peu que vous soyez suffisamment imprégnés du monde de Got, certaines scènes des épisodes précédents vous auront mis sur la voie. Pour le présent et comme je l’ai déjà dit, un nouveau jeu se dessine. A ce sujet, on notera qu’une fois encore une scène avec la jeune Mormont est tout simplement bluffante. Bella Ramsey (notez le nom de famille  😉 ) l’actrice qui joue Lyanna Mormont sera d’ailleurs le talent révélé par cette saison 6 car les scènes où cette gamine échange diplomatie et stratégie avec des vieux seigneurs de guerre barbus auraient pu être ridicules si le regard froid et la voix sèche du jeu de la comédienne n’avaient pas rendu tout cela crédible.

durée: 65 minutes

note d’intensité: 6/5 ( 😆 ben oui j’avais mis la note maximale à l’épisode 9 pfff).

 

épisode 9: « The Battle of the Bastards »:battle-of-the-bastards-special-effects-game-of-thrones

Promesse tenue. Voilà ce que j’ai envie de vous dire sur ce neuvième épisode spectaculaire, épique et bien sanglant.

Nous gardons la même structure que l’épisode 9 de la cinquième saison, on se concentre ici uniquement sur Daenerys et sur la situation à Winterfell. Si la bataille de Meereen est vite expédiée (les dragons facilitant grandement les choses), le reste de l’épisode ne quittera pas les terres du Nord.

Bien entendu, plusieurs personnages meurent mais il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas d’effet de surprise…et c’est tant mieux car la volonté de choquer à tout prix a été trop loin à mon sens dans la précédente saison (brûler Shoren n’était pas indispensable d’autant plus qu’elle est toujours en vie dans les livres). En plus il était grand temps de montrer qu’il n’y a pas que les Lannister qui payent leurs dettes  😉 .

Alors bien sûr l’épisode peut paraître chargé en action par rapport aux autres mais après tout on commence à avoir l’habitude et c’est le choix des créateurs. Toutefois pour ma part, je considère que la décision de raccourcir les prochaines saisons est plutôt une bonne chose. On peut ainsi espérer une moins grande différence de rythme entre les épisodes.

durée: 57 minutes

Note d’intensité: 5/5


 

The-Confirmed-Game-Of-Thrones-6-Episode-8-Title-“No-One”-Gets-Its-Official-Synopsisépisode 8: « no one »:

Clairement, pour le moment, cet épisode est pour moi le plus décevant de cette saison 6.

Non par le scénario car plusieurs intrigues y trouvent leurs conclusions (Arya, Vivesaigues…) et par conséquent l’épisode est riche en événements.

Le problème n’est donc pas dans l’écriture de l’histoire mais plutôt dans le choix de mise en scène qui est vraiment frustrant. Je n’ai rien contre les épisodes calmes ou très bavards, ils contribuent à poser un contexte et à complexifier l’histoire. Mais cet épisode méritait bien au moins 2 scènes d’action supplémentaires:

-D’abord pour Arya (le titre de l’épisode s’y réfère), surtout que cette saison n’a pas été avare en scènes assez longues la concernant. Il est donc dommage que dans l’aboutissement de son histoire à Braavos, on nous prive de cette scène de combat que l’on attendait tous…et qui a bel et bien lieu, sauf qu’on ne la voit pas à l’écran.

-Ensuite un personne assez mythique meurt dans ce huitième chapitre « en combattant »…mais c’est un figurant qui nous l’apprend et non une belle scène d’action.

Alors peut-être qu’HBO n’avait plus les moyens de financer ces scènes (cascadeurs/doublures, effets visuels…) en épuisant son budget dans les deux derniers épisodes étant donné qu’on nous annonce qu’ils vont être monstrueux (le dixième sera d’ailleurs le plus long de la série avec une durée d’1H10). Ça n’en demeure pas moins regrettable.

P.S: une scène est tout de même assez jouissive et (pour une fois) le spectateur que je suis était du coté de la Montagne…dommage que dans la vraie vie les fanatiques ne tombent pas en face de ce mec comme dans la scène en question, ça nous éviterait bien des peines.

durée: 58 minutes

Note d’intensité: 2,5/5


 

game-of-thrones-saison-6-hbo-got-bande-annonce

épisode 7: « the broken man »:

Vous révéler l’homme brisé auquel fait référence le titre de ce septième épisode serait un sacré spoiler. Mais ce n’est pas le genre de la maison, sachez simplement que pour ma part c’est un retour assez inattendu. Le second personnage à faire son come back dans la série est le Silure (pas vu depuis les noces pourpres), mais là c’était attendu (car déjà évoqué dans les épisodes précédents).

On notera également l’arrivée au casting de l’acteur Ian McShane, l’inoubliable gérant de bordel dans Deadwood (autre série culte d’HBO). Vu la notoriété du bonhomme, on s’étonnera du destin de son personnage (même si ce n’est pas la première fois qu’on nous fait le coup dans ce show).

On voit de plus en plus se dessiner les batailles qui devraient conclure cette sixième saison et des alliances se forment. Toutefois ce septième chapitre est un épisode assez calme.

Sauf pour Arya et là par contre c’est un peu décevant. Pourquoi ? Bien parce qu’il est étonnant de voir la jeune Stark faire preuve d’une aussi grande naïveté après autant d’épreuves.

durée: 48 minutes

Note d’intensité: 3/5

 


épisode 6: « blood of my blood »:

NEsVD9duKY2Iwt_2_bSixième épisode diffusé et force est de constater que c’est un sans faute pour l’instant dans cette sixième saison.

Après le choc « hold the door » de la semaine dernière, on reprend directement avec Bran là où on l’avait laissé. De toute évidence cet épisode est plus reposant que les deux précédents sans jamais être ennuyeux.

Il parcourt les situations d’un grand nombre de personnages sans y ajouter de gros bouleversement. Il se contente d’asseoir un peu plus les différentes intrigues. Toutefois il faut noter la réapparition de deux anciens personnages qui devraient enchanter les fans (d’autant que le retour de l’un d’entre-eux constitue une véritable révélation).

En passant en revue les différentes séquences abordées dans ce chapitre et en assistant au retour de vieux protagonistes (qui fait prendre conscience de l’évolution de la série depuis son tout premier épisode), un constat s’impose…la solidité du casting.

Déjà parce qu’ à part la Montagne et Daario Naharis, il n’y pas eu de changement majeur dans l’équipe d’acteurs, même sur des rôles qui ont des coupures de plusieurs saisons (cet épisode 6 va vous le confirmer) et qui ont un temps de présence à l’écran limité. La série a tout de même plus de 6 ans maintenant donc ça mérite d’être souligné même s’il est probable que le succès du programme suffise à expliquer cela.

Ensuite tous les acteurs et actrices du show sont tellement habités par leurs personnages, (voire même possédés comme l’illustre très bien la prestation finale d’ Emilia Clarke dans « blood of my blood ») qu’on se dit obligatoirement que le ou la responsable du casting de la première saison a vraiment eu du nez, en particulier pour ceux qui étaient alors très jeunes.

durée: 49 minutes

Note d’intensité: 4/5

 


images

épisode 5: « the door »:

Et oui, nous y sommes déjà…la mi-saison est atteinte. Encore 5 épisodes et il nous faudra encore attendre 1 an. Un cap qui sera difficile d’autant que, pour le moment, cette sixième saison est juste géniale.

Comme peut en témoigner ce cinquième épisode tout simplement bouleversant. Pourquoi ?

-déjà parce que certains mystères sont enfin levés, nous obtenons ici des réponses à des questions que certains d’entre-nous se posent depuis au moins 6 ans.  Dans cet épisode il sera surtout question des « autres » et des « enfants de la forêt » et c’est autour de l’intrigue qui concerne Bran que cette mythologie de Game of Thrones prend enfin toute sa dimension. Tout est lié et on en prend encore plus conscience avec ce cinquième chapitre où les pièces du puzzle s’assemblent de plus en plus pour former un tout cohérent. L’autre intrigue qui évolue le plus dans cet épisode est celle des Greyjoy.

-et bien entendu avec tout ça, il semble que nous perdons aussi quelques protagonistes…rien de bien nouveau dans cette série me direz-vous…oui mais là, la larmichette ne sera pas loin car on parle de personnages assez attachants.

durée: 55 minutes

Note d’intensité: 4,5/5

 


épisode 4: « book of the stranger »:

Screenshot-201-1200x675C’est encore à un épisode exceptionnel auquel nous avons eu droit la nuit dernière. Toutes les scènes apportent du sens à cette immense fresque qu’est Game of Thrones (même à Meereen cette fois-ci).

Ici les intrigues avancent à un rythme assez soutenu et les moments forts se multiplient à l’image des retrouvailles de deux personnages qui ne s’étaient pas revus depuis la première saison ou encore avec des échanges assez savoureux entre des protagonistes dont les destins sont étroitement liés et qui ne s’étaient pourtant jamais véritablement rencontrés jusqu’à maintenant.

C’est l’un de ces chapitres qui nous rappellent clairement pourquoi on aime la série, notamment par l’universalité des thèmes qui y sont abordés.  Non seulement ils collent parfaitement à la fiction mais aussi à l’actualité de notre monde.

L’extrémisme religieux par exemple, dans l’épisode on en apprend un peu plus sur le passé du Grand Moineau. Sans vous en dire trop sachez simplement qu’avant de pourrir la vie de tout le monde,  ce dernier était (comme de nombreux tocards fanatiques de la religion  dans la vraie vie) qu’un pauvre type dont les nombreux excès ont conduit à avoir une « révélation » (Georges W Bush si tu nous lis  😉 ).

Enfin la scène finale devrait réjouir les personnes choquées par la multitude de scandales d’agressions sexuelles et/ou de misogynie de notre temps, avec une Daenerys qui refuse le sort qu’on lui propose en mettant encore une fois le feu (au sens propre comme au figuré) offrant ainsi au spectateur une leçon de « comment inverser le rapport dominant/dominé en 2 temps et 3 mouvements ? »  😀 …

durée: 56 minutes

Note d’intensité: 4,5/5

 


épisode 3 « oathbreaker »:game-thrones-6x03-oathbreaker_0

Comme on pouvait s’en douter après l’énorme cliffhanger de la semaine dernière, c’est du coté de châteaunoir qu’évoluera le plus la série dans ce nouvel épisode.

Pour le reste, le rythme est assez mou, sauf avec une séquence de flashback qui nous offre une belle scène de combat. Le but de ce nouveau chapitre est clairement d’installer plusieurs éléments des prochaines grosses péripéties de cette sixième saison et d’assurer une transition: ainsi on assiste au retour à l’écran de Rickon mais aussi à celui de Samwell Tarly. Notons également qu’Arya semble (enfin ?) arriver au bout de son « parcours du combattant ». Par contre je ne vois pas très bien l’utilité des scènes situées à Meereen.

L’épisode se termine par le choix assez inattendu de l’un des personnages principaux, ce qui est assez prometteur pour la suite.

La durée totale est de 50 minutes.

Note d’intensité: 3,5/5

 


 

épisode 2 « Home »:

Game-of-Thrones-Saison-6-Les-photos-palpitantes-de-lépisode-2-avec-Bran-Ser-Alliser-et-VarysIl n’aura pas fallu attendre longtemps dans cette saison 6 pour voir le premier gros événement. Vous l’aurez compris, si vous ne l’avez pas fait, il devient urgent pour vous de regarder ce deuxième épisode afin d’éviter les nombreux spoils qui vont se glisser sur votre chemin.

Le fan de base de GoT est habitué aux chocs, mais ceux qui sont dans cet épisode devraient le ravir (ça a été mon cas). Pas grand chose d’autre à dire sur l’intrigue (car c’est bien là, la limite de l’exercice qui consiste à vous donner un avis sur un épisode en prenant soin de ne pas spoiler).

En résumé, à Westeros la roue semble enfin tourner et on sent que la série veut aller quelque part…ce dont je commençais à douter à la fin de la cinquième saison.

Les 2 ou 3 choses supplémentaires que je peux vous dire sans pour autant vous gâcher le plaisir c’est qu’après 1 saison entière d’absence on retrouve enfin Bran et Hodor, ensuite que le vent va souffler du coté des îles de Fer (au sens propre comme au figuré) et enfin que l’on retrouve 2 des 3 dragons de Daenerys.

D’environ 52 minutes, ce deuxième épisode est très bien rythmé jusqu’à l’énorme cliffhanger de la scène finale. A voir, sans trop tarder….

Note d’intensité: 5/5

 


épisode 1 « Red Woman »:

C’est la nuit dernière, vers 3h du matin (heure française) que les abonnés d’OCS ont pu découvrir le premier épisode de la nouvelle saison de Game of Thrones.

Non sans une certaine fébrilité (les 2 derniers épisodes de la cinquième saison avaient été particulièrement éprouvants) je me suis décidé à le regarder.tumblr_npgrbcu3sv1s6bxzqo1_r2_250

1 an après nous retrouvons donc les personnages exactement là où on les avait laissés. C’est un bon premier épisode, bien réalisé quoiqu’un peu court pour du Game of Thrones (47mn).

On ne s’ennuie pas une seule seconde même si en matière d’intrigue il n’y a aucune avancée notable sauf peut-être du coté de Dorne.

Notons également que le titre de l’épisode « la femme rouge » fait référence au personnage de Mélissandre, donc attendez-vous à une révélation assez surprenante sur ce personnage dans la scène finale (qui n’est pas sans rappeler un certain Dorian Gray).

Il faut bien reconnaître que l’intérêt d’un tel épisode, sur une série qui espace ses saisons par une assez longue durée, est surtout de replacer le téléspectateur dans le contexte. C’est chose faite, les affaires sérieuses vont pouvoir reprendre et cela dès la semaine prochaine.

Note d’intensité: 3/5

P.S: contrairement à ce qu’affirment déjà certains internautes, je pense que la question qui nous torture tous depuis 1 an n’est toujours pas réglée. Mais peut-être suis-je encore dans une phase de déni  😉 .

 

 

autre article en lien avec le sujet: GAME OF THRONES : TRAILER DE LA SAISON 6

**************

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (12 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +11 (from 11 votes)
Game of Thrones saison 6: les 10 épisodes (sans spoilers), 10.0 out of 10 based on 12 ratings

Par -


Close
N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux
By clicking any of these buttons you help our site to get better