Home » NOS EMISSIONS (Page 3)

Risk of rain (Les Indé-Tronables)

Vous pensez que les jeux actuels sont trop faciles ? naïfs que vous êtes le jeu que je vais vous présenter risque bien de remettre les choses a leurs places car sous ses air tous mignons Risk of Rain est infernal

Final Fantasy 7 Re-Imagined (Les Indés-Tronables)

Voici le dernier test de la série des Indés-Tronables consacré
aujourd’hui a la demo d’un Fan game tiré d’un des RPG les plus connus du monde j’ai nommé Final Fantasy 7 Re-Imagined

La série Wonder Boy 1ere partie “les jeux d’arcade” (Les trésors oubliés)

Wonder Boy …. Peut être pas le plus connu des personnages des consoles de Sega mais ce “garçon merveilleux ” mérite largement d’intégrer le panthéon des plus grands héros de jeux vidéo tant les titres de qualité auquel il aura participé sont nombreux

Dans cette première vidéo je vous propose de revivre le début de sa carrière dans les salles d’arcades

Projet: Les chroniques d’Eiagard. Créons un jeu ensemble!

Vous êtes-vous déjà demandé comment faisaient les développeurs pour créer nos jeux préférés? Quelles étaient leurs réflexions? Leurs difficultés? Combien de temps passait-il sur certains aspects du gameplay?
Ne vous posez plus ces questions, je vais avec vous me lancer dans l’aventure extraordinaire de la création d’un jeu. Mais tu es fou…Mais comment vas-tu faire? Je vous rassure tout de suite, je ne suis pas un pro du code et c’est pourquoi j’utiliserai un logiciel parfait pour cette tache: RPGMaker Vx Ace.

Violett, Un jeu a l’univers enchanteur (les Indé-Tronables)

Dans le genre du point and click l’histoire et l’ambiance prennent une place très importante en effet c’est le genre de jeu qui fait énormément voyager en plus de réfléchir c’est pourquoi ce jeu présente aujourd’hui je trouve son ambiance exceptionnelle

[Les chroniques de CoeurDeJoueur] Asterix, La bande dessinée en jeu vidéo (les trésors oubliés)

Salut a tous et bienvenue dans ce nouvel épisode des trésors oubliés cette fois ont va coller des baffes aux romains grâce a Asterix sur borne d’arcade